Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Kiwifrenchie

Nous arrivons à Paihia, la ville balnéaire la plus connue du Northland.

La baie est réputée pour ses centaines d'îles et la présence de nombreux Dauphins, qui attirent des bateaux de touristes agglutinés...

La ville est trop touristique, je n'ai plus l'habitude, j'ai l'impression d'être à Nice (enfin, toutes proportions gardées... Je deviens une vraie NZ... beaches crowded, il y a 3 personnes sur la plage !).

Le temps est radieux, et c'est avec entrain que nous longeons le chemin côtier qui remonte jusqu'à Waitangi, village dont tout le monde connaît le nom en NZ, puisqu'il s'agit du lieu de signature du Traité qui scella l'union des Maoris et de la Couronne d'Angleterre...

Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-ZélandePaihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-ZélandePaihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-ZélandePaihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-ZélandePaihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-ZélandePaihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-ZélandePaihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande

Nous visitons le musée de Waitangi, j'ai réussi à négocier un tarif résident (gratuit!) grâce à ma carte néo-zélandaise +18 ans, je suis trop fière (comme quoi cette carte n'est pas inutile) !

Le musée est vraiment passionnant, le guide Maori nous fait revivre les moments fort de l'histoire Maorie, nous explique comment sont fabriquées les waka, ces immenses embarcations qui on permis aux Maoris de naviguer de Polynésie jusqu'en Nouvelle-Zélande...

Pour les Maoris, l'Histoire se confond avec une grande épopée familiale, un arbre généalogique complexe, reproduit sur les statues qui ornent les maisons traditionnelles et dont chacun des membres, chaque tribu, chaque conquête, est connue de tous.

Le petit musée débouche sur une plage, et sur une colline verdoyante qui surplombe la mer.

C'est là que les Maoris, effrayés, ont assisté à l'arrivée de ces étranges hommes blancs qu'ils prirent tout d'abord pour des divinités maléfiques...

Au sommet de cette colline, trois drapeaux claquent au vent : le drapeau anglais, le drapeau Maori et, mélange des deux, le drapeau néo-zélandais.

Non loin de là, on peut visiter la maison James Busby, un des rédacteurs anglais du Traité, qui a beaucoup œuvré pour la signature de celui-ci, ainsi que la maison traditionnelle de signature du Traité, la "whare runanga".

J'assiste dans le marae à un spectacle reprenant le salut de bienvenue Maori, puis des chants et danses traditionnels.

C'est impressionnant et intéressant, je resterais des heures à les regarder...

Quelle culture fascinante !

Un débat est lancé avec le guide : pourquoi les Maoris sont-ils le seul peuple à avoir accepté, de leur plein gré et sans recours à la violence, de se soumettre à la Couronne britannique ?

Il faut préciser tout de même que la traduction du Traité n'est pas la même en Maori et en anglais, ce qui fait l'objet d'un controverse toujours d'actualité sur la propriété des terres maories, notamment les terres sacrées...

Alors, folie ou génie ?

Peut-être faut-il y voir, comme le suggère notre guide, une grande marque de sagesse des chefs Maoris, qui ont su percevoir le risque que couraient leur peuple, peu armé et peu nombreux, face à la volonté de l'Empire britannique, et qui ont réussi à négocier pacifiquement, préservant ainsi leur organisation sociale et leurs terres.

Ceci reste un vaste débat...

La différence de traduction entre les versions anglaise et maorie du Traité reste encore controversées et des revendications maories telles que les évènements du One Tree Hill ont marqué les esprits (si vous avez bien suivi mon blog, vous vous souvenez sûrement de mon post sur le sujet, lors de ma première visite d'Auckland).

Après cette visite passionnante, nous rejoignons nos amis couchsurfeurs pour organiser notre séjour à Paihia :

Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande
Paihia et Waitangi, retour aux origines de la Nouvelle-Zélande

Commenter cet article